Un arrêté du Grand Quartier général allemand du 3 octobre 1916 décide de contraindre au travail tous ceux qui ont recours à l’assistance d’autrui pour leur entretien. Il s’agit de tous les hommes valides entre 17 et 55 ans. Les 1ères cibles sont ceux qui n’ont plus de travail à savoir les chômeurs.

 

Péruwelz (20 déportés seraient décédés).

Le 5 janvier 1917, par voie d’affiche, tous les hommes sont convoqués pour le 15 janvier. Le contrôle a lieu à l’école moyenne des filles (rue Flament). 1.840 hommes se présentent et sont mis par ordre alphabétique en rang par quatre dans la rue et 103 Péruwélziens doivent partir pour l’Allemagne.

 

Wiers

Une plaque commémorative est placée sur l’ancienne maison communale (place de Wiers) pour rappeler que les hommes du village ont été rassemblés par les Allemands à cet endroit le 21 octobre 1916.

Bariseau René (Péruwelz)

 

Bureille Armand (Péruwelz)

 

Cambier Alexandre (Péruwelz)

 

Cambier Zéphirin (Péruwelz)

 

Carton Narcisse (Péruwelz)

 

Caucamps Oscar (Péruwelz)

 

Cocu Jules (Péruwelz)

 

Decourrière Augustin (Péruwelz).

DENONNE Julien (1868-1917) Roucourt.

Par son activité dans l’édition et la distribution de la Libre Belgique clandestine, il est arrêté par les Allemands et déporté comme prisonnier politique. Condamné à 4 ans de bagne, il meurt à la prison de Clèves le 8 août 1917. Selon ses volontés, il sera inhumé au cimetière de Roucourt le 1er août 1923.

 

DESCAMP Richard (Baugnies)

 

DURIEUX Camille (Wiers)

 

Duwelz Joseph (Péruwelz)

 

Fontaine Hippolyte (Péruwelz)

 

HOURMAIS JB (Bonsecours)

 

LIENARD Jules Joseph (Wiers)

Il fait partie des derniers déportés qui ont quitté Wiers. Atteint d’une fièvre, il décède à Cambrai en 1917 à l’âge de 18 ans. Il est inhumé dans le cimetière de Wiers.

 

MARGHEM Marcel (Bonsecours)

 

PAILLOT René (prisonnier politique - Roucourt)

 

PONCHAUX Albert (Bonsecours)

 

RIGAUX Oscar (Bonsecours)

 

ROSIAUX Jules (Wiers)